Pénurie de main-d’œuvre en région, un frein à la croissance économique du Québec.

Le manque de main-d’œuvre en région est un double signal en ce sens qu’il révèle que l’économie va bien, que le chômage est faible, que la croissance est au rendez-vous mais révèle également une autre réalité qui est une incapacité sociale à combler tous nos besoins. En réponse à cette pénurie, le site saepeq.ca, se positionne comme l’outil par excellence pour aider les employeurs à combler leurs postes vacants par des compétences étrangères en se basant sur le volet offre d’emploi validée de la nouvelle politique d’immigration.

Les organismes de régionalisation de la main d’œuvre immigrante tels que, Promis, ALPA, SITO, Collectif ont été mis en mission pour essayer de juguler cette forte pénurie en région qui menace les PME, et ce avec les immigrant déjà reçus (déjà présents sur le territoire) et qui sont localiser majoritairement dans les grandes agglomérations telles que Montréal, Québec. Cependant, en dépit de relatifs bons succès force est de constater que la tache se trouve véritablement ardue. Pour que les postes vacants en région soient comblés par les immigrants déjà reçus, faudra-t-il que ces derniers acceptent d’aller en région mais surtout il faudra que leurs profils de compétences « match » parfaitement avec les besoins réels de ces entreprises en région qui sont pour la plupart des PME recherchant de la main d’œuvre technico-professionnelle bien spécifique.

Des solutions en cours.

La solution globale envisager actuellement depuis aout 2018 par la nouvelle politique d’immigration du Québec qui s’appuie sur la déclaration d’intérêt plutôt que sur la politique du premier arrivé premier servi va quelque peu solutionner le problème mais à long terme. Dès lors il sied de trouver une solution immédiate.

Cette nouvelle politique consiste à accepter uniquement les nouveaux candidats immigrants qui ont des compétences adaptées à la pénurie d’emploi dans la province mais en particulier en région ou la pénurie est criante. Mais là encore faudra-t-il que ces nouveaux arrivants décident de s’installer en région. Rien ne les y oblige. Dès lors des solutions réelles et immédiates s’impose.

Promouvoir l’offre d’emploi validée.

Pour éviter que cette pénurie enterre définitivement les entreprises en région il faudra une autre solution plus rapide pour le court et moyen terme. Et cette solution est offerte par le facteur Offre d’emploi validée de la Grille de sélection de la nouvelle politique d’immigration.

Au travers de ce facteur,  un employeur qui est en mesure de prouver que, tous ses efforts raisonnables pour embaucher des résidents québécois qualifiés sont resté vains, peut faire une offre d’emploi permanent a un travailleur qualifié étranger et présenter une demande de validation de cette offre au ministère de l’immigration.

Une fois que le ministère valide l’offre d’emploi, le travailleur étranger candidat à l’immigration permanente procède à la procédure régulière d’immigration des travailleurs qualifiés en présentant une déclaration d’intérêt dans le nouveau portail ARRIMA. Sa procédure se trouve accélérée prioritairement vu qu’un employeur l’attend impatiemment.

Notre mission est d’aider et l’employeur et le candidats immigrant dans tout ce processus.